Cloud Atlas – Critique

cloudatlas

Cette semaine à l’affiche on aura un film que j’ai pu voir il y a quelques jours, Cloud Atlas.

Ce film réalisé par Lara (et plus Larry) Wachowsky et Andy Wachowsky son frère, ensemble ils sont connus pour avoir réalisé la trilogie de Matrix. Film qui m’avait marqué lors de sa sortie en 1999.

Aimant particulièrement leur travail et ayant vu la bande annonce de ce film, j’avais des grandes expectatives pour ce film.

L’histoire du film est un peu compliquée a raconter dans cet article, mais je vais essayer.

D’un côté on a l’histoire d’Adam Ewing, un voyageur qui fait la rencontre d’un docteur en 1949 lors de sa traversée du pacifique, ensuite on on a l’histoire de Robert Frobisher un musicien en Angleterre qui compose la chanson cloud atlas, ensuite on a l’histoire de Luisa Rey, une journaliste en Californie dans les années 1970, c’est le moment ‘funky’ du film; ensuite l’histoire d’un éditeur anglais (Timothy Cavendish) qui fuit des mafieux et cherche a sauver sa peau, on a aussi Sonmi-451, une fille qui est serveuse dans le futur et qui est proche de son execution pour finalement finir avec un groupe de gens qui habitent dans un univers sauvage dans une ile sans medicine ou technologie à l’écart du reste du monde qui lui a évolué. Tous ces personajes sont reliés par quelque chose dans le film.

Je vais dire tout de suite une chose, les acteurs et l’image il n’y a rien a dire la dessus, tout est au top et ce film merite l’oscar du meilleur maquillage sans doute je pense car ils ont réalisé un boulot magnifique en ce qui concerne les decors et les vêtements des personnages. Vous pouvez aller le voir au cinema car malgré ce que je vais dire, ce film reste sympa a voir au cinema et c’est mieux que les navets qu’on retrouve en ce moment en salles.

Le grand problème pour moi dans ce film qui s’annonce enorme est juste ça trop enorme pour être bien partout, c’est parfois dur et long a suivre et un peu trop politiquement correcte, parfois un peu gnan gnan (l’amour gagne toujours… blablabla). Je pense que malheureusement ils ont voulu trop faire car entre toutes ces histoires parfois on retrouve des longueurs et on se perd un peu. Il faudrait peut être que je le regarde au nouveau mais sachez que le film dure trois heures et parfois je pense il y a des passages qui auraient dû être plus courts.

Certains vont crier au chef d’oeuvre directe et d’autres vont pas aimer ce film ça c’est sur, de mon côté je suis mitigée car j’ai l’impression qu’ils ont voulu faire un film avec tout: de la science fiction, un polar des années 70, un film de naufragés à la Lost, un film de pirates, etc, etc…on a même un type qui fait ninja a un moment et des méchants qui ressemblent en quelque sorte a des zombies (mais c’est des gens déguisés)…il manque juste de vampires et on est bon je pense.

Certes au fil du temps tu comprends que toutes ces histoires sont en quelque sorte reliées entre elles d’une façon et d’une autre mais le message au final est très premier dégrée et répété plusieurs fois (au cas ou on l’aurait pas compris…)

Bon tout ça pour dire ce film est pas trop mal ça reste un film sympa à regarder mais je ne sais pas si c’est le chef d’oeuvre que certains critiques veulent nous faire croire car contrairement à l’odysée de pi par exemple, en fin de seances personne a applaudi contrairement à l’autre film et on était trois amis a voir le film au même temps et on a eu tous les trois la même impression sur ce film.

Je vous laisse la bande annonce.

Merci allocine!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments links could be nofollow free.